Manifestations Algérie : L’armée, le peuple, frères, frères

جيش شعب إخوة إخوة

Le peuple algérien confirme pour un million et demi de fois l’échec du complot international et des éradicateurs de la cinquième colonne que :

  • La personnalité algérienne est une et indivisible,
  • L’armée et le peuple sont du même creuset social et de la même identité
  • La Rupture est une voie irrévocable qui sera menée à son terme
  • Le peuple algérien dispose des conditions morales et matérielles pour reprendre son destin en main et parachever l’indépendance nationale

Contrairement aux souhaits de voir le peuple algérien verser son sang, ni le « printemps arabe » ni « le printemps berbère » ni « la révolution de cactus » n’ont prise sur la rue algérienne.

Le printemps arabe en Tunisie a permis de dégager Benali pour remettre la bourgeoisie aux commandes de l’État avec une façade démocratique qui « plait » à l’Occident qui conserve son contrôle sur le pays et maintient ses bases de renseignements sur l’Afrique du Nord. Les populations déshéritées proches des régions frontalières avec l’Algérie sont toujours des laissés pour compte.

Le printemps arabe en Égypte a permis de dégager Moubarak pour remettre l’appareil militaro industriel égyptien, les libéraux occidentalisés et la gauche bureaucratique aux commandes de l’État avec le soutien indigent du salafisme international et de l’Occident. Les Frères musulmans, politiquement infantiles se sont laissés manipulés d’abord pour confisquer le mouvement insurrectionnel, arriver au pouvoir et ensuite le perdre en laissant décapiter leur organisation et leurs meilleurs cadres.

Les Algériens ont tiré leçon ! Ils veulent un changement pacifique. Ils connaissent les élites et les oppositions qui ont fait de la politique, de la culture et de la religion non seulement une rente, mais une instrumentalisation pour donner légitimité et longévité à ce système mortifère et sacrilège.

La mémoire collective n’oublie pas qu’elle a fait dégager un régime honni par le peuple en 1991, mais les « Janvieristes » éradicateurs, les « islamistes » immatures, les bureaucrates de l’armée et les rentiers de tout horizon et de toute nature ont essayé de salir l’Islam, l’Algérie, l’ANP pour sa filiation à l’ALN, le FLN historique et les grandes figures algériennes comme Ait Ahmed et Boudiaf. Même si le prix du sang a été exorbitant, même si la méfiance et la défiance envers l’armée et les partis politiques sont fortes, même si la rente a humilié et asservi les populations, la conscience algérienne demeure lucide. Elle va faire dégager, de nouveau par les Urnes, celles et ceux qui ont trahi ou qui ont déçu.

Les urnes, c’est la voie pacifique vers le changement via une rupture symbolique. Par rupture symbolique, nous entendons la rupture avec ce système, sa toile de mensonges et les symboles importés de la France. Par rupture symbolique, nous entendons la reconstruction du lien solide avec nos symboles authentiques et nos principes fédérateurs et civilisateurs :

  • Algérianité
  • Liberté
  • République démocratique et populaire
  • État de droit et séparation des pouvoirs
  • Développement économique et social
  • Libérer la religion, la culture et le premier novembre de toute confiscation, de tout monopole
  • Moderniser et redéfinir les attributions des institutions et des corps constitués par une Constitution amendée par le peuple.
  • Relancer le pluralisme politique sur des fondements citoyens.

Le sang, les larmes et la sueur des Algériens non seulement ne seront plus versés pour des idoles et des totems, mais ils réclameront justice, ils imposeront aussi la reconnaissance par laquelle se fonde toute prétention à la légitimité (politique, culturelle, économique) et aux hautes responsabilités.

Chacun devra être réhabilité dans ce qu’il a versé et dans ce qu’il peut encore donner à sa patrie dans ce cadre sur lequel il n’y aura aucun marchandage :

Justice et Vérité

Le peuple algérien ne se trompe pas sur ses slogans et en particuliers sur « L’ARMEE, LE PEUPLE, FRERES, FRERES », en effet la rupture avec le système diviseur et l’instauration d’une seconde République passent par un acte de fraternisation entre les principaux acteurs de la libération nationale. Tous les attributs de l’Algérianité se sont forgés dans l’épreuve de l’histoire par des actes de solidarité et de fraternité que la France coloniale a essayé de corrompre et de briser. Le chemin vers le parachèvement de notre indépendance passe par ces actes de symbolisation : aller vers l’autre, reconstruire le lien brisé et disposer des mêmes signes de reconnaissance et d’identification.

Le grand chantier va commencer dans quelques semaines inchaallah :

  • Voter pour un candidat de rupture,
  • Remettre sur pied les institutions démocratiques à tous les échelons locaux, régionaux et nationaux,
  • Engager des réformes politiques, économiques, financières et bancaires. Ces réformes devraient être dans un premier temps simples, rapides et efficientes
  • Mobiliser les conditions pour que les gens se remettent avec confiance et espoir au travail et enfin tourner le dos à la rente et à la prévarication.
  • Trouver les compétences occultées dans les décombres de la corruption ou dans l’exil,
  • Eviter de reconstruire sur les ruines (hommes et organes).

La vigilance doit être de rigueur et l’espoir doit se lever maintenant pour contrecarrer ce qui se prépare par les relais médiatiques français et les éradicateurs algériens :

  • Délégitimer les manifestations sous prétexte qu’il n’y a pas d’appareil politique ou de guide qui les caporalise.
  • Faire peur à la demande de changement sous prétexte que les islamistes sont aux aguets.
  • Ignorer le candidat de la Rupture et le confiner à son statut de militaire.

Nous continuerons de scander la rupture symbolique :

Omar Mazri – 1er mars 2019 – https://algerie-rupture.com

جيش شعب إخوة إخوة


SIGNEZ LA PÉTITION DE SOUTIEN à ALI GHEDIRI

Je soutiens Ali Ghediri et la Rupture en Algérie

Soutien à Ali Ghediri pour que Vive l Algérie de nos glorieux martyrs !

Nous soutenons le général Ali Ghediri pour une RUPTURE avec le régime en place. Voici nos raisons objectives et subjectives :

1 – Il affiche sans ambiguïté et avec courage sa rupture avec le système maffieux.

2 – Il refuse d’aller au compromis avec les partis politiques discrédités et incompétents.

3 – Il annonce et promet une seconde République démocratique et populaire signifiant le renouvellement du serment fait à nos Chouhadas et la réhabilitation de la personnalité algérienne : nous y croyons.

4 – Il a un statut de général qui prend l’engagement de libérer le peuple et par là, il offre non seulement une voie de sortie honorable à l’ANP, mais il veut la réhabiliter dans la lignée de l’ALN libératrice et anticolonialiste. L’ANP a été coupée de son héritage historique, de son ancrage social et de sa vocation institutionnelle par les intrus qui l’ont infiltrée et transformée en outil de répression, de légitimation et de corruption. L’ANP ne peut que reprendre sa mission par les siens, purs produits de l’école algérienne.

5 – Nous l’avons connu alors qu’il était jeune capitaine dans la Marine de guerre, il était alors partisan de la souveraineté nationale et de la sauvegarde de l’outil industriel de l’Algérie alors que d’autres pensaient déjà à dépecer l’Algérie après le décès du Président Boumediene. Aujourd’hui le pouvoir économique, médiatique et politique en place tente de le discréditer et le mettre en isolement. Ce ne sont pas ses qualités d’orateur ou de communicant qui nous intéresse, mais sa détermination et son engagement à devenir le Président de tous les Algériens.

6 – Nous sommes convaincus que le pouvoir réel a toujours échappé à l’ANP et au FLN. Ils ont été transformés en bouc-émissaire pour régler un contentieux historique et idéologique avec la guerre de libération nationale et la mémoire de nos Martyrs toujours vivante dans nos cœurs et nos esprits. Ils ont été vidés de leur substance patriotique pour servir des intérêts privés. Le peuple et l’armée peuvent libérer le FLN des appareils bureaucratiques et rentiers pour qu’il reprenne sa place dans nos cœurs et dans l’histoire nationale, et que l’Algérie sans exclusive ni exclusion reconstitue enfin notre rêve de jeunesse : se rassembler autour d’un front d’édification nationale à l’abri des rentes historiques, économiques, culturelles et religieuses.

7 – La tâche est difficile, dans le contexte international de crise globale et dans le contexte de pourrissement national, elle exige donc le rassemblement des forces civiles et militaires, des jeunes et des anciens dans un front de résistance nationale. L’heure est grave : l’existence territoriale de notre patrie est en péril, maintenant que l’Etat est complètement effondré et que les appareils économiques, politiques, administratifs et sécuritaires sont en état de sénilité et de faillite.
Nous apportons notre soutien au Général Ali Ghediri et nous continuerons à le soutenir tant qu’il agit dans la transparence et œuvre de pied ferme et avec courage pour la défense des libertés, l’indépendance de la Justice, la fin des rentes et la souveraineté nationale. Nous sommes persuadés qu’il offre une possibilité crédible de rupture symbolique.

A l’origine le symbolum était le partage, entre deux personnes, d’un objet qui avait été brisé et dont les morceaux, lorsque ces personnes se rencontreraient à nouveau, seraient des symboles, significatifs d’une réalité et d’une vérité sur laquelle elles s’étaient préalablement convenues de considérer comme signe de reconnaissance et de liaison. Nous sommes tous en majorité d’accord avec la réconciliation et la réunification comme nous sommes opposés à tout ce qui nous diabolise et nous aliène. Il nous appartient en notre âme et conscience de converger si nous voulons tisser du symbole ou de continuer à diverger, à verser notre sang et à dilapider nos ressources en persistant à détruire les derniers symboles : les liens de fraternité et l’appartenance au même territoire et à la même histoire.

**votre signature**

298 signatures

Partager avec vos amis:

   

 

Dernières signatures de soutien
298 Mme Zedjiga K. Alger Algérie Avr 13, 2019
297 M Lyesse G. LA ROCHE SUR FORON France Avr 12, 2019
296 M Mohamed C. Nice France Avr 12, 2019
295 M. Hamid A. Azazga Algeria Avr 11, 2019
294 Mme ABDELOUAHAB F. ARGENTREUIL France Avr 07, 2019
293 Mme Mostefa M. CONSTANTINE Algeria Mar 30, 2019
292 M seid z. ecully France Mar 30, 2019
291 Mme ALI M. ALGER Algeria Mar 29, 2019
290 M Abdelrahim L. Bruxelles Belgique Mar 29, 2019
289 M Mohamed I. Annaba Algerie Mar 27, 2019
288 Mme Zakia S. Alger Algerie Mar 27, 2019
287 M Mheni B. Bejaia Algeria Mar 26, 2019
286 M Ziane Z. chéraga Alger Mar 26, 2019
285 Mme Fatma B. Marseille France Mar 26, 2019
284 Mme djamila k. el_abiodh sidi cheikh Algeria Mar 25, 2019
283 M Brahim C. Boumerdes Algérie Mar 25, 2019
282 Mme Amar B. ZEMMOURI Algerie Mar 25, 2019
281 M djamel m. batna algerie Mar 22, 2019
280 Mme NEMRI M. EL KALA -W- EL TAREF ALGERIE Mar 21, 2019
279 M Mohamed K. Montréal Canada Mar 20, 2019
278 M Azeddine N. GHARDAIA Algeria Mar 20, 2019
277 Mlle Nadjette Z. Alger ALGERIE Mar 20, 2019
276 M. Nouari K. Paris France Mar 20, 2019
275 M Ahmed G. Alger Algerie Mar 19, 2019
274 M sami m. jijel algerie Mar 19, 2019
273 Mme Farida B. Constantine Algeria Mar 19, 2019
272 M Mezghiche M. Skikda Algérie Mar 19, 2019
271 Mme Ouerdia C. Tizi Ouzou Algérie Mar 19, 2019
270 Mme OMAR Y. Rouiba Algérie Mar 19, 2019
269 Mme lily z. sétif Algeria Mar 19, 2019
268 M Said C. Annemasse France Mar 19, 2019
267 Mme Fatima-Zohra B. SKIKDA ALGERIE Mar 19, 2019
266 M Benatia B. Mostaganem Algeria Mar 19, 2019
265 M. Mohamed M. Windsor Canada Mar 19, 2019
264 Dr. AHMED Y. Oran Es senia Algérie Mar 19, 2019
263 M Tahar A. Alger Algeria Mar 19, 2019
262 M Fateh Z. NANCY France Mar 19, 2019
261 M. Ouacene L. Bejaia Algeria Mar 19, 2019
260 Mme Abdallah B. bouzareah Algeria Mar 19, 2019
259 M Mourad L. Montréal Canada Mar 18, 2019
258 M Fouzi L. Montreal Canada Mar 18, 2019
257 Mme Fairouz D. Olivet France Mar 18, 2019
256 Mme Madina E. Montreal Canada Mar 18, 2019
255 M Mehdi B. luxembourg Luxembourg Mar 17, 2019
254 Dr. Redouane G. Midlothian United States Mar 17, 2019
253 M Sidi S. Glasgow Grande bretagne Mar 17, 2019
252 Mme Boubeket A. El-Biar Alger Algérie Mar 17, 2019
251 Mme Samy D. Oran Algérie Mar 17, 2019
250 Mme NADIA S. AIN EL TURCK Algeria Mar 17, 2019
249 Mme Djazia M. MONTREAL Canada Mar 17, 2019
  • 214
    Partages

La Rédaction

Article Précédent

Marche du vendredi 1er mars en Algérie : Prenez garde à Dieu et redoutez l’effusion de sang !

Article Suivant

Ali Ghediri met en garde le pouvoir qui tente d’utiliser la force contre le peuple

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *