La question et le doute

Ce qui retient le plus notre attention est l’effondrement du front intérieur de l’État sioniste comme l’exprime sans détour  Avigdor Lieberman qui interroge son adversaire acharné, Benjamin Netanyahu : «Si telle est notre situation face au Hamas, comment pouvons-nous entrer en guerre contre l’Iran et le Hezbollah?»

La défaite ou la victoire n’est pas dans l’acharnement violent, impitoyable et inutile en termes politiques, stratégiques ou économiques, mais dans le doute et les questions évidentes sans réponse cohérente, sans prise de conscience sur les conséquences fatales d’une prise de risque insensée.

Le soutien déclaré de l’Iran au Hamas, le détournement de celui des Frères musulmans, du Qatar et de la Turquie ainsi que les avertissements en provenance du Liban vont accroitre le doute des uns et intensifier l’insenséisme des autres au sein de l’entité sioniste avec des retombées dramatiques en termes d’effusion de sang à court terme et en terme de viabilité du projet sioniste usurpateur et imposteur vis à vis de la religion juive et de la conscience des juifs sans parler de la spoliation des terres palestiniennes et de l’injustice commise à l’égard des Palestiniens….

Il est impossible que la Métaphysique, la mystique historique et la conscience universelle ne jettent pas le trouble dans les cœurs et l’effroi dans les consciences de ceux qui pensent qu’ils sont invincibles et éternellement impunis.

“Le plus grand danger pour la plupart d’entre nous n’est pas que notre but soit trop élevé et que nous le manquions, mais qu’il soit trop bas et que nous l’atteignons.” disait Michel-Ange. Les sionistes ont ravalé la vie humaine et le sacré des hommes à moins que rien et ils cherchent par tous les moyens à pousser les Palestiniens opprimés à se déshumaniser à leur image pour élever leur conscience et faire croire qu’ils sont les purs. Moise a eu affaire à moins insensés que les sionistes contemporains et il avait imploré Dieu de ne pas châtier sa communauté pour les actes nuisibles, les comportements arrogants et les paroles hérétiques et blasphématoires de quelques insensés. La communauté juive exprime depuis longtemps sa désapprobation et refuse l’instrumentalisation de la religion à des fins sectaires et criminelles, mais les insensés qui gouvernent et informent les citoyens occidentaux refusent de les écouter ou de leur donner de la voix.  

Les magiciens de Pharaon finiront pas voir les Signes et rejoindre la vérité en dépit de l’intimidation et de la torture que leur font subir l’insenséisme et la cruauté du pouvoir et de ses rentiers.

Omar MAZRI

La Rédaction

Read Previous

Révolution ou mutation ?

Read Next

Sur les dernières élections en Algérie

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *